Cahier 23. La femme dans la vie religieuse du Languedoc

Cahiers de Fanjeaux
Acheter ce Cahier

Présentation générale

Le 23ème volume des Cahiers de Fanjeaux «La femme dans la vie religieuse du Languedoc aux XIIIe et début du XIVe siècle», traite directement de vie religieuse, même lorsqu'il utilise des données sociales et littéraires.

Évitant de s'attarder sur les documents généraux du Droit canon ou de la théologie, il s'appuie avant tout sur les sources de la région, qui donnent l'état de Droit comme l'état de fait. De là son originalité et son prix. Il s'agit vraiment de la femme en Languedoc. Le premier fait mis en lumière est la prétérition courante de la femme jusque dans sa vie religieuse, par les principes, les préjugés et les intérêts masculins. Dans les trois portraits de femmes qui ouvrent le volume, une reine, une sainte, une mystique, la réalité de la femme et de la chrétienne nous échappe en grande partie par la faute des clercs qui composent les documents ou des laïcs qui les influencent. On atteint mieux cette réalité sur le plan collectif. On découvre ainsi plusieurs traits propres à la région.

Sur le plan de la vie consacrée, c'est d'abord le caractère tardif du monachisme féminin en Languedoc, comme en Provence. Quasi inexistant au centre du Languedoc avant le XIIe s., il ne cesse dès lors de se développer jusqu'au XVe. Antérieur au catharisme, il ne dépend ni de l'essor, ni des inspirations, ni de la disparition de celui-ci. Issu de la prédication évangélique, voire érémitique, d'un Robert d'Arbrissel et d'un St Bernard, il s'oriente vers la clôture absolue de sœurs contemplatives. Saint Dominique et les fils de Saint François lui assignent en outre une finalité apostolique. Sur le plan individuel, il a son répondant dans les recluses urbaines.

Enfin, si l'engagement des chrétiennes laïques dans l'assistance au prochain ou le dévouement familial, à l'instigation des Statuts Synodaux ou des Sommes pastorales, est parallèle à celui d'autres régions, une donnée paraît bien propre au Languedoc : la difficulté pour les moralistes qui s'adressent aux chrétiennes, de réaliser une véritable synthèse entre l'idéal de l'amour chrétien et celui de l'amour courtois, qui se révèlent incompatibles. Par contre, les images de la Vierge Marie et de la femme en Languedoc possèdent sur le plan de l'idéal religieux une efficacité réelle.

Sommaire

I. PERSONNALITÉS RELIGIEUSES

II. CONDITIONS SOCIALES ET INCITATIONS SPIRITUELLES

III. Femmes consacrées

Conclusion

Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux