A la recherche de textes rares. L'enquête de dom Estiennot sur les manuscrits du Languedoc et du Sud-Ouest de la France

DOLBEAU, François, « A la recherche de textes rares. L'enquête de dom Estiennot sur les manuscrits du Languedoc et du Sud-Ouest de la France ». In Historiens modernes et Moyen Âge méridional, Toulouse, Privat, 2014, pp. 193-232 (Cahiers de Fanjeaux 49).

Résumé

De 1678 à 1681, le mauriste dom Claude Estiennot prospecta les bibliothèques de France méridionale, quand il était secrétaire du Visiteur de la province de Toulouse. Il recherchait les textes, diplomatiques ou littéraires, qui pouvaient servir à l’histoire des institutions monastiques. Les fruits de sa prospection sont conservés à Paris, BnF, lat. 12751-52, 12760-62, 12770-74. Bien que les papiers d’Estiennot aient déjà été exploités, notamment par ses confrères mauristes et durant la seconde moitié du XIXe siècle, ils renferment encore des indications précieuses (comme la provenance, oubliée, d’un des témoins majeurs du Manuel de Dhuoda) et de nombreuses pièces inédites (par exemple, sur les saints Bamard de Vienne ou Guillaume de Gellone). Comme ces documents sur papier sont fragiles, il serait utile de procéder à leur étude systématique, avec les précautions requises dans l’utilisation des copies d’érudits. La dernière partie de l’article met en valeur la documentation d’Estiennot relative à saint Majan, vénéré en Gascogne et dans plusieurs localités du Languedoc. En annexe, la Vie du saint, sa translation frauduleuse (de Lombez à l’abbaye de Villemagne) et ses miracles sont édités pour la première fois dans leur intégralité.

Abstract

Between 1678 and 1681, Dom Claude Estiennot, a Maurist monk, went, as secretary to the Visitor for the Toulouse province of his congregation, to look at the libraries of Southern France. He was looking for diplomatical or literary texts, which could be used for writing monastic history. The fruits of his searches are conserved in Paris, BnF, lat. 12751- 52, 12760-62, 12770-74. Although Estiennot’s papers had already been worked on, in particular by his Maurist brothers, and, during the second half of the XIXth century, they still contained precious information (such as the forgotten provenance of one of the major copies of the Manuel of Dhuoda), and many unpublished pieces (for example, about St. Bamard, archbishop of Vienne, or St. Guillaume de Gellone). As these paper documents are fragile, it would be useful to study them in a more systematic way, bearing in mind the necessary précautions required in using these copies made by scholars. The last part of the article investigates the documentation of Estiennot’s materials about St Maianus, venerated in Gascony and in several places in Languedoc. As an appendix, the Life of the saint, his fraudulent translation (from Lombez to the abbey of Villemagne), and his miracles are published for the first time in their entirety.

Informations supplémentaires