Cahier 22. Raymond Lulle et le Pays d'Oc

Présentation générale

Le vingt-deuxième volume des Cahiers de Fanjeaux s'attache à Raymond Lulle au temps de sa présence en Languedoc, au tournant du XIVe siècle. Cet étonnant personnage, à la fois mystique, apôtre romancier, philosophe et logicien puissant, n'est pas seulement père des lettres catalanes, si proches parentes des lettres occitanes. Il a vécu lui-même près de dix-huit années en Pays d'Oc, à Perpignan, et plus encore à Montpellier, capitales à l'époque de l'éphémère royaume de Majorque. C'est à Montpellier que Lulle composa quelques-unes de ses œuvres majeures, et qu'en particulier son Grand Art connut sa métamorphose définitive. Ce laïc marié, que l'Église déclara bienheureux, n'est pas seulement attirant par sa générosité à faire partager sa foi aux Juifs et aux Musulmans ce qui lui valut d'être lapidé à son ultime mission à Bône - mais par l'intelligence avec laquelle il ne cessa d'approfondir l'idée même de dialogue. Sur ce dernier point, son souci peut éclairer le nôtre. Ce XXIIe volume est l'œuvre, comme de coutume, d'une série de spécialistes venus de Majorque, de Barcelone, de Fribourg-en-Brisgau et de Fribourg-en-Suisse, aussi bien, que de France. En même temps qu'il présente et analyse l'œuvre de Lulle à son époque languedocienne, il nous initie à l'état des éditions des œuvres lulliennes latines et catalanes, les unes et les autres en plein essor depuis 1980, et au développement des recherches actuelles sur sa logique ou sa technique littéraire. II constitue de la sorte plus qu'une incitation, une sorte d'introduction à la connaissance et à l'étude de Raymond Lulle.

Sommaire

 I. MONTPELLIER, L'ISLAM ET MAJORQUE

  • Llinares, Armand, Raymond Lulle à Montpellier. La refonte du «Grand Art», pp. 17-32.
  • Cortabarria, Angel, Connaissance de l'arabe chez Raymond Lulle et Raymond Martin. Parallèle, pp. 33-55.
  • Hillgarth, Jocelyn Nigel, Le rayonnement de Lulle dans le Royaume de Majorque illustré par ses mss. et ses livres, pp. 57-74.
  • Hillgarth, Jocelyn Nigel, Rencontre de Lulle et d'Arnau de Vilanova à Marseille, pp. 69-70.
  • Boisset, Louis, Un témoignage sur Lulle en 1356. Jean de Roquetaillade, pp. 70-74.

II. LA MATURITÉ

III. LES ANNEES SUPRÊMES

  • Lohr, Charles, Les fondements de la logique nouvelle de Raymond Lulle, pp. 233-248.
  • Urvoy, Dominique, Sur les origines des figures de l' "Art" lullien, pp. 249-259.
  • Imbach, Ruedi, Lulle face aux Averroïstes parisiens, pp. 261-282.

IV. LULLE VIVANT

Conclusion

Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux