Cahier 31. Livres et bibliothèques (XIIIe - XVe s.)

Présentation générale

On a coutume d'opposer la richesse des bibliothèques de la France du Nord à la pauvreté des bibliothèques méridionales.

Il est vrai que le Languedoc n'a pas compté de bibliothèques royales ou princières, mais il a abrité un temps sur ses marches la bibliothèque pontificale, dont des épaves furent longtemps conservées à Toulouse. Les livres étaient plutôt gardés dans les bibliothèques monastiques et canoniales, et il subsiste encore quelques fonds non négligeables, mais peu étudiés.

A côté des grandes bibliothèques ecclésiastiques existaient aussi des collections plus modestes, celles des universitaires, des simples prêtres, des notaires et hommes de loi, des consulats, voire même des hérétiques, les livres d'usage.

Quels étaient ces livres, que sait-on d'eux, quelle était la place des livres enluminés dans ces collections, quand et comment ces bibliothèques ont-elles disparu..., toutes ces questions et quelques autres ont été abordées au cours du XXXIe colloque de Fanjeaux.

Sommaire

I. LES BIBLIOTHÈQUES MÉRIDIONALES

II. AUTOUR DE QUELQUES BIBLIOTHEQUES

III. LIVRES ET SOCIETE

IV. LE LIVRE ET SON DECOR

Conclusion

Informations supplémentaires