Cahier 11. La religion populaire en Languedoc (du XIIIe à la moitié du XIVe siècle)

Présentation générale

 

Les Cahiers de Fanjeaux réservent leur 11ème volume à la religion populaire. Le sujet est neuf, difficile, mais de grand prix. Saisir le fait religieux au niveau des doctrines, des normes pastorales et des institutions ne suffit plus à l’historien. Pour atteindre ce fait dans son épaisseur sociale, il s’efforce de le déceler dans la vie et la conscience des masses. D’autres volumes ayant déjà parlé des vaudois et des cathares (Nos 2 et 3), un autre se préparant à parler des juifs (N° 12), ce 11ème volume s’occupe de la majorité de la population qui se veut dans l’Église. Que connaît-elle, que comprend-elle de son christianisme, qu’y mêle-t-elle ? Et d’abord, comment le savoir ? L’illettré, par définition, ne se confie pas à l’écrit. On a su trouver pourtant des témoignages populaires qui révèlent, grâce à des analyses serrées, le comportement religieux des simples laïcs face à l’au-delà, à certains rites traditionnels, et surtout au miracle; où l’on constate d’ailleurs le caractère très populaire de la religion de nombreux clercs, voire de prélats. Des documents inédits signalent d’autre part l’existence jusque dans les campagnes de confréries laïques qui sont, elles aussi, expression de religion populaire. En outre, il n’est pas jusqu’aux actions paroissiales, sermons, écrits spirituels destinés par des pasteurs avertis à susciter, rectifier, satisfaire la religion des simples, qui ne la révèlent par contrecoup.

Des textes occitans inédits, tel le “ Cavalier armat ” de Pierre Jean-Olieu, enfin de suggestives images de Vierges et de Crucifix du XIIIe dans d’humbles sanctuaires de Cerdagne, complètent cette vivante enquête.

Sommaire

I. DONNÉES DIRECTES

  • Sigal, Pierre-André, Un aspect du culte des saints : le châtiment divin aux XIe-XIIe siècles d’après la littérature hagiographique du Midi de la France, pp. 39-59.
  • Paul, Jacques, Miracles et mentalité religieuse populaire à Marseille au début du XIVe siècle, pp. 61- 90.
  • Vauchez, André, Religion populaire dans la France méridionale au XIVe siècle d'après les procès de canonisation, pp. 91-107.
  • De Llobet, Gabriel, Variété des croyances populaires au Comté de Foix au début du XIVe siècle d’après les enquêtes de Jacques Fournier, pp. 109-126.
  • Schmitt, Jean-Claude, "Jeunes" et danse des chevaux de bois. Le Folklore méridional dans les "exempla" (XIIIe-XIVe siècles), pp. 127-158.

II. SOURCES ET ÉCHOS

  • Zink, Michel, Le traitement des "Sources exemplaires" dans les sermons occitans, catalans, piémontais du XIIIe siècle, pp. 161-186.
  • Manselli, Raoul, Les opuscules spirituels de Pierre Jean-Olivi et la piété des béguins de langue d’oc, pp. 187-201.
  • Pierre Jean-Olieu, Lo cavalier armat, (Texte et présentation, Raoul Manselli, traduction Marie-Humbert Vicaire) pp. 203-216.
  • Durieux, François-Régis, La catéchèse occitane ou catalane de Matfre Ermengaud et de Raymond Lulle, pp. 217-225.
  • Dedieu, Hugues, Quelques traces de religion populaire autour des Frères Mineurs de la province d’Aquitaine, pp. 227-249.
  • Carozzi, Claude, Douceline et les autres, pp. 251-267.

III. PRATIQUES ET INSTITUTIONS

  • Chiffoleau, Jacques, Pratiques funéraires et images de la mort à Marseille, en Avignon et dans le Comtat Venaissin (vers 1280-vers 1350), pp. 271-303.
  • Amargier, Paul, Mouvements populaires et confrérie du Saint Esprit à Marseille au seuil du XIIIe siècle, pp. 305-319.
  • Ramière de Fortanier, Arnaud, La confrérie Notre-Dame de Fanjeaux et son développement au Moyen Age. Edition du texte provençal des statuts, pp. 321-356.
  • Dossat, Yves, Confrérie du "Corpus Christi" dans le monde rural pendant la première moitié du XIVe siècle, pp. 357-385.
  • Devailly, Guy, L’encadrement paroissial : rigueur et insuffisance, pp. 387-417.
  • Gilles, Henri, L’interdiction canonique des messes nocturnes, pp. 419-428.

CONCLUSION

Informations supplémentaires