Des lieux sacrés aux territoires ecclésiaux dans la France du Midi : quelques remarques préliminaires sur une dynamique sociale

Cahiers de Fanjeaux

Lauwers Michel, Des lieux sacrés aux territoires ecclésiaux dans la France du Midi : quelques remarques préliminaires sur une dynamique sociale. In Lieux sacrés et espace ecclésial (IXe-XVe siècle), pp. 13-34 (Cahier de Fanjeaux 46).

Résumé de l'auteur

Cette contribution préliminaire à l'ensemble des travaux du 46e Congrès de Fanjeaux entend mettre en évidence le processus selon lequel l'Église médiévale s'est inscrite au cœur de la société en s'ancrant de manière progressive en des lieux consacrés par les ministres du culte, autour desquels s'organisèrent établissements religieux, communautés d'habitants et pouvoirs. Dans la France du midi, c'est à partir des Xe et XIe siècles que se sont multipliées les « constructions » et « consécrations » d'églises, véritablement mises en scène en différents dispositifs mémoriaux et documentaires. On s'interroge sur d'éventuelles spécificités méridionales des rites et des constructions symboliques qui ont favorisé ce mouvement de valorisation des lieux de culte, sur le rôle unificateur joué par la papauté au moment de la réforme grégorienne, ainsi que sur les transformations post-grégoriennes, liées notamment à l'installation des papes en Avignon et à l'émergence des ordres religieux nouveaux, comme les Mendiants. On s'attache surtout à expliciter la logique qui a présidé à la répartition des différentes contributions du volume en trois volets : « lieux », « polarisation », « territoires », selon une gradation qui entend rendre compte des mécanismes de spatialisation des pratiques sociales contrôlées par les clercs.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible