Les historiens méridionaux et la Croisade des albigeois

Cahiers de Fanjeaux

Martel Philippe , Les historiens méridionaux et la Croisade des albigeois. In Historiens modernes et Moyen Âge méridional, pp. 395-418 (Cahier de Fanjeaux 49).

Résumé de l'auteur

Les premiers historiens des provinces du Midi (un Midi englobant le Languedoc et la Provence) entre XVIe et XVIIIe siècle ne peuvent manquer de se poser la question des hérésies médiévales (catharisme languedocien ou valdéisme pour les Provençaux, les deux étant d’ailleurs souvent confondus) du fait des conséquences politiques que leur répression a entraînées pour le destin de leur province. Il peut être intéressant de voir comment ces historiens traitent la question : comment ils décrivent les héré¬sies, à partir de quelles connaissances concrètes et quel jugement ils portent sur les acteurs du conflit. On constate que si, entre fin du XVIe et XVIIIe siècle, les progrès de l’érudition permettent une meilleure compré¬hension des doctrines hérétiques, bien des erreurs et des préjugés survivent. On constate aussi que la conséquence politique principale de la croisade, l’annexion du « Languedoc » par la France, ne pose aucun problème à ces loyaux sujets du roi, malgré leur patriotisme local. Pourtant, sous la dénonciation de l’hérésie médiévale, on peut entrevoir parfois la dénonciation d’une hérésie bien plus actuelle pour eux, le protestantisme.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible