Transferts d'églises et recomposition seigneuriale dans le diocèse de Clermont (Basse-Auvergne, IXe-début du XIIIe siècle)

Cahiers de Fanjeaux

Grélois Emmanuel , Transferts d'églises et recomposition seigneuriale dans le diocèse de Clermont (Basse-Auvergne, IXe-début du XIIIe siècle). In La réforme "grégorienne" dans le Midi, pp. 559-580 (Cahier de Fanjeaux 48).

Résumé de l'auteur

Le corpus examiné comprend 460 églises réparties à travers la plus grande partie du diocèse de Clermont, essentiellement en Basse-Auvergne, mieux documentée que la Haute-Auvergne et les marges bourbonnaises. L'étude porte sur les transferts d'églises depuis le IXe siècle jusqu'au début du XIIIe siècle. D'abord objet ordinaire de transaction (avant 950) et élément constitutif des patrimoines aristocratiques tenu en coseigneurie par un seigneur, des vassaux et un prêtre (avant 1010), l'église se voit progressivement adjoindre des droits proprement ecclésiastiques, comme le fief du prêtre mais rarement les dîmes (avant 1060). Les seigneurs laïques se dessaisissent ensuite des églises et de droits afférents moyennant accords (convenientiae) et contrepartie (pretium) au bénéfice, très majoritairement, des chanoines de Brioude et des moines clunisiens de Sauxillanges et Souvigny, plus tard des moines de La Chaise-Dieu et des chanoines réguliers. S'il profite presque exclusivement aux réguliers, le mouvement de transfert, non de restitution, massif entre 1050 et 1150, permet néanmoins à l'évêque de Clermont d'affirmer ses prérogatives sur son diocèse : il se substitue, dans les chartes, au véritable donateur laïque lors des transferts d'églises, arbitre les différends entre communautés régulières, perçoit conjointement avec le chapitre cathédral un cens sur un nombre croissant d'églises et étend sa seigneurie éminente à plusieurs châteaux repris en fief. Au terme du processus, les églises font figure d'assise économique à la seigneurialisation d'une Église désormais passée aux mains des réguliers.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible