Géraud de Braga (+ 1108) : la problématique Vita d'un moine-évêque grégorien entre Moissac et Braga

Cahiers de Fanjeaux

Henriet Patrick, Géraud de Braga (+ 1108) : la problématique Vita d'un moine-évêque grégorien entre Moissac et Braga. In La réforme "grégorienne" dans le Midi, pp. 81-111 (Cahier de Fanjeaux 48).

Résumé de l'auteur

La Vita de Géraud de Braga (+1108) est conservée dans deux manuscrits qui en livrent des recensions sensiblement différentes : un manuscrit du XIIe siècle originaire de Moissac (BnF ms. lat. 5296c = BHL 3415) et le bréviaire dit de Soeiro, qui date de la fin du XIVe ou du début du XVe siècle (ms. 657 de la bibliothèque publique de Braga). Géraud avait été moine à Moissac puis à la Daurade de Toulouse, avant de partir à Tolède et enfin de devenir archevêque de Braga, au Portugal. Son hagiographe Bernard avait également été moine à Moissac en même temps que lui et devint ultérieurement évêque de Coimbra. La Vita qu'il consacre à Géraud est donc un texte consacré à un moine languedocien par un autre moine languedocien. Elle offre en même temps un remarquable portrait d'évêque grégorien qui n'a peut-être pas d'équivalent dans les régions dont les deux hommes étaient originaires. Le présent article reprend à nouveaux frais la question complexe des relations entre les deux versions de la Vita avant d'examiner l'idéologie "grégorienne" développée par Bernard II. Il s'interroge pour finir sur les images sensiblement différentes du moine-évêque réformateur à Braga et à Moissac.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible