Sub evangelica regula. Jacques de Vitry, témoin de l'évangélisme de son temps

Cahiers de Fanjeaux

Lauwers Michel, Sub evangelica regula. Jacques de Vitry, témoin de l'évangélisme de son temps. In Evangile et évangélisme (XIIe - XIIIe s.), pp. 171-198 (Cahier de Fanjeaux 34).

Résumé de l'auteur

Dans plusieurs écrits (lettres et sermons. Histoire Occidentale et Vie de Marie d'Oignies), Jacques de Vitry (+ 1240), chanoine régulier dans le diocèse de Liège, puis évêque de Saint-Jean-d'Acre, et enfin cardinal, décrit longuement les mouvements qui, entre la fin du XIIe et le XIIIe siècle, se réclamèrent de l'Évangile, ou tout au moins de la vie des apôtres et de l'Église primitive ; parmi ceux-ci, les plus novateurs furent sans doute les groupements de pénitents laïcs, dont Jacques de Vitry est le premier à parler, à propos de régions diverses dans lesquelles il s'est lui-même rendu. Dans la géographie dévotionnelle de Jacques de Vitry, le Midi est toujours désigné comme la terre des « hérétiques » cathares, et l'hérésie méridionale évoquée comme une sorte de contre-modèle par rapport aux formes de piété nouvelles valorisées.
Jacques de Vitry est certes « témoin de l'évangélisme de son temps » ; encore faut-il s'entendre sur la notion de « témoignage ». Dans le cas présent, celui-ci est conditionné à la fois par l'idéologie de la réforme canoniale et par une formation parisienne auprès de Pierre le Chantre : la notion de « règle évangélique », qu'utilise Jacques de Vitry et qui me paraît une clé pour comprendre son témoignage, est le produit de ce double héritage. Cette notion constitue en fait un instrument au service de l'institution ecclésiale - le projet de Jacques de Vitry se caractérisant par une double entreprise de réforme, fondée sur les forces vives du moment (d'où l'intérêt pour les mouvements laïques), et de sauvegarde de l'institution.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible

Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux
Cahiers de Fanjeaux