Les écoles cathédrales méridionales. État de la question

Cahiers de Fanjeaux

Verger Jacques, Les écoles cathédrales méridionales. État de la question. In La cathédrale (XIIe-XIVe siècle), pp. 245-268 (Cahier de Fanjeaux 30).

Résumé de l'auteur

Les écoles cathédrales du Midi n'ont jamais été très nombreuses ni très actives. On y enseignait surtout la grammaire et le droit canon. Elles disparaissent, pour la plupart, au XIVe siècle. Les évêques ont cependant cherché à garder, par le moyen de la licentia docendi, un certain contrôle sur les divers types d'écoles qui se sont développées à partir du XIIIe siècle dans les villes du Midi. Ils ont aussi gardé pendant longtemps, spécialement à Montpellier et Avignon, une réelle autorité sur les universités. Ils sont donc restés, jusqu'à la fin du Moyen Age, conscients de leurs responsabilité dans le domaine de l'éducation.

Index de l'article

Aix-en-Provence Angoulême Arles ARNAUD DE VERDALE Avignon Bénéfices BERNARD DE FARGUES BERTRAND AYMINI Béziers Bologne Boniface VUI Bordeaux Cahors Carcassonne Cathédrale Cathédrale Notre-Dame Chantre Cloître COBBAN (Alan B.) Collège Collégiales Concile DIANE Dignités capitulaires Ecolâtre Ecole Enfants de choeur GOURON (André) Grenoble GUILLAUME ARNAUD GUILLAUME Durand GUILLAUME DURAND l'Ancien dit le Spéculateur HOSTIENSIS Italie Languedoc Lavaur LESNE (Emile) Lyon Maguelone MAURIN Mendiants Montpellier Naples Narbonne Nîmes Oeuvre Orange Palais épiscopal PANORMITAIN PEY BERLAND PIERRE DE SAMPSON PIERRE GASTONIS Poitiers Prieuré Provence Réfectoire ROBERT DE SOLMINHACO Saint-Bertrand-de-Comminges Saint-Paul-Trois-Châteaux Saintes Synode Toulouse Universités URBAIN V Valence