La cathédrale et son quartier : problèmes de topographie dans les cités médiévales

Cahiers de Fanjeaux

Esquieu Yves, La cathédrale et son quartier : problèmes de topographie dans les cités médiévales. In La cathédrale (XIIe-XIVe siècle), pp. 17-29 (Cahier de Fanjeaux 30).

Résumé de l'auteur

La situation et l'expression topographique du quartier de la cathédrale dans les villes s'avèrent éminemment variables dans le Midi de la France. Le seul enclos canonial et épiscopal qui soit fortifié de manière précoce est celui de Viviers. Bien des quartiers cathédraux implantés à la périphérie urbaine ne le sont qu'au XIIe siècle, en raison de leur position. La cathédrale se dresse parfois au centre du quartier canonial ; d'autres fois, elle ouvre plus directement sur la ville (ainsi à Carpentras et Arles). Souvent, il n'existe pas de quartier bien individualisé, sans qu'on puisse affirmer qu'il n'y a pas eu de clôture dans des temps plus anciens (Valence, Aix, Fréjus, Cavaillon et Narbonne, par exemple). La variété des cas procède, semble-t-il, des conditions historiques locales.

Index de l'article

Agde Aix-en-Provence Aix-la-Chapelle Amiens Apt Arles Avignon Barcelone Beauvais Béziers BLAISE LECUYER Carpentras Cathédrale Saint-Nazaire Chapitre cathédral Clocher Cloître Clôture canoniale Collégiales Consuls Fortification Fréjus Guerre JEAN XXII Laon Léon Lyon Maguelone Narbonne Nîmes Palais épiscopal Paroisse Prévôt Procession Quartier canonial ou cathédral Rempart SAINT PIERRE et SAINT PAUL SAINT-JEAN Saint-Lizier Senlis Toulouse Valence Vienne Viviers ZOEN TENCARARI