Les clercs et l'enseignement du droit romain

Cahiers de Fanjeaux

Gilles Henri, Les clercs et l'enseignement du droit romain. In Eglise et culture en France méridionale (XIIe - XIVe siècles), pp. 375-387 (Cahier de Fanjeaux 35).

Résumé de l'auteur

Le droit canon commence très tôt à incorporer des éléments du droit romain ; ensuite Gratien est lui-même influencé par le droit enseigné à Bologne. C'est dans le cours du XIe siècle, cependant, que l'Église interdit l'étude du droit romain aux moines et aux chanoines. Elle réitère l'interdiction tout au long du XIIIe siècle. Les canonistes prônent toutefois des assouplissements qui passent dans les faits, car dans la pratique les papes accordent de nombreuses dispenses, principalement aux clercs n'ayant pas reçu les ordres majeurs. Ces dispenses et d'autres procédés permettent d'instaurer un enseignement du droit romain au sein des universités où, comme à Toulouse, « les lois » cohabitent rapidement avec « le décret ».

Index de l'article

Agen Alexandre Ambroise (S.) Barbares Bologne Boniface VIII Chartres Clément V Collections canoniques Conciles Droit romain Grégoire IX Guillaume de Bordes Guillaume de Cunh Guillaume de Ferrieres Guillaume Durant de Cessenon Hincmar de Reims Honorius III Hostiensis Innocent VI Italie Jean André Jean de Garlande Justinien Lavaur Lectoure Mende Milan Montpellier Narbonne Orléans Panormitain Philippe Auguste Pierre de Sampson Reims Roger d’Armagnac Toulouse Tours Venise Yves de Chartres