La formation des troubadours, hommes de savoir

Cahiers de Fanjeaux

Brunel-Lobrichon Geneviève, La formation des troubadours, hommes de savoir. In Eglise et culture en France méridionale (XIIe - XIVe siècles), pp. 137-148 (Cahier de Fanjeaux 35).

Résumé de l'auteur

Les troubadours sont porteurs d'un savoir (saber), celui de bien trobar et cantar. Ce saber repose avant tout sur la mémoire et se diffuse oralement. Il s'acquiert sans doute auprès des troubadours plus anciens et dans les cours, mais il a pour fond une culture latine et musicale apprise des clercs. Il fait de la fin'amor une voie de connaissance et de perfection et comporte également une thématique religieuse très large. C'est après 1209, surtout, que s'exprime l'anticléricalisme des troubadours qui n'est pas exclusif d'une prière libre, belle et orthodoxe, composée dans un exil intérieur.

Index de l'article

Aimeric de Peguillan Albigeois Amiens Aragon Arnaud de Mareulh Barcelone Bernart de Ventadour Boèce Castille Catalogne Eble de Ventadorn Elias de Barjols Filhol Folquet de Marseille Gaucelm Faidit Guilhem de la Tor Guilhem IX d'Aquitaine GUIRAUD RIQUIER Guiraut de Bornelh Hugues le Brun Jaufre Rudel Jean de Garlande Lanfranc Cigala Le Puy Le Thoronet (83) Limoges Marcabru Montpellier Ovide Peire Cardenal Poitiers Pons de Capduelh Saint-Léonard-des-Chaumes Toulouse Troubadours Uc DE SAINT-CIRC Virgile