Construction de deux lieux de mémoire dominicaine : Prouille et Fanjeaux (XIIIe-XVe siècle)

Cahiers de Fanjeaux

Peytavie Charles, Construction de deux lieux de mémoire dominicaine : Prouille et Fanjeaux (XIIIe-XVe siècle). In L'ordre des Prêcheurs et son histoire en France méridionale, pp. 419-446 (Cahier de Fanjeaux 36).

Résumé de l'auteur

Prouille et Fanjeaux comptent parmi les lieux-saints dominicains, où l'on commémore saint Dominique et les origines de l'Ordre des Prêcheurs. Pourtant, selon Jourdain de Saxe, Diègue d'Osma fut le fondateur de Prouille et le statut du couvent des moniales dans l'Ordre demeura longtemps incertain. Humbert de Romans, puis Bernard Gui, les premiers, ont fait de Prouille une fondation de saint Dominique et le berceau de son Ordre. A partir des années 1325. le culte du saint bénéficie d'une promotion à Fanjeaux, considéré comme l'endroit du miracle du feu. Cependant, Prouille et Fanjeaux promus hauts-lieux de la mémoire dominicaine, n'ont jamais fait l'objet d'une dévotion populaire importante.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible