Famille et hérésie, XIIIe-XIVe siècles

Cahiers de Fanjeaux

Paul Jacques, Famille et hérésie, XIIIe-XIVe siècles. In Famille et parenté dans la vie religieuse du Midi, pp. 349-372 (Cahier de Fanjeaux 43).

Résumé de l'auteur

L'hérésie est tenue pour un fait familial et les recherches ont mis en évidence des faits indiscutables. Ils doivent être confrontés à des données plus générales pour les situer dans leur cadre. Sur la base des documents d'Inquisition, la présente étude s'efforce de faire le décompte des prévenus et condamnés liés par des liens de parenté. Le résultat est passablement différent selon la nature des documents. Les actes authentiques du Registre du greffier de Carcassonne et les sentences de Pierre Cellan donnent des pourcentages assez faibles qui peuvent être tenu pour des chiffres planchers. Les livres d'aveux, plus subjectifs, donnent des quantité plus fortes qui apparaissent comme un maximum. L'aspect individuel de l'adhésion à l'hérésie est souligné par le temps que les prévenus avouent avoir passé dans ces croyances. Peu nombreux sont ceux qui ont eu des parents hérétiques.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible