Les clercs dans la ville en France méridionale (IVe-XIe s.)

Cahiers de Fanjeaux

Esquieu Yves, Les clercs dans la ville en France méridionale (IVe-XIe s.). In Moines et religieux dans la ville (XIIe-XVe siècle), pp. 31-50 (Cahier de Fanjeaux 44).

Résumé de l'auteur

Par manque de documentation, nous sommes le plus souvent mal renseignés sur la présence des communautés religieuses dans les villes de Gaule avant le XIIe siècle. Les cités, devenues sièges épiscopaux, abritent de ce fait une communauté de clercs autour de la cathédrale ; mais, le plus souvent, nous ne la connaissons de façon sûre qu'à partir du Xe siècle. Une seconde communauté existe, d'une façon assez générale, auprès du sanctuaire suburbain qui a été bâti sur la sépulture d'un martyr ou du premier évêque. Pour les autres communautés monastiques ou canoniales, la situation est très contrastée selon les villes. Le cas de Vienne, largement pourvu en communautés religieuses, paraît exceptionnel. Arles, Toulouse en abritent quelques-unes. Dans d'autres cas, il peut en exister une seule (Béziers), voire pas du tout. Nous possédons peu d'éléments pour matérialiser la présence de ces communautés dans l'espace urbain, hormis les églises auprès desquelles elles se sont installées, lorsque des fouilles ont eu lieu.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible