La prière pour l'unité de l'Église

Cahiers de Fanjeaux

Millet Hélène, Vincent Catherine, La prière pour l'unité de l'Église. In Le Midi et le Grand Schisme d'Occident, pp. 531-570 (Cahier de Fanjeaux 39).

Résumé de l'auteur

Le Schisme a suscité un réveil de la piété officielle. Les Prêcheurs ont tôt prié et invité les fidèles à prier pour le retour à l'unité de l'Église. Clément VII a publié, en 1392, une messe votive à même fin. Les missels aujourd'hui conservés montrent qu'elle a été reçue dans les milieux proches de la monarchie française. La plupart du temps, la prière pour l'unité de l'Église est associée à la prière pour la santé du roi. Il est par ailleurs difficile de saisir le phénomène de la prière privée, mais il est certain que l'on a beaucoup prié, dans tous les milieux, pour la fin du Schisme, ainsi que le montrent processions et pèlerinages ; parmi ces derniers, le pèlerinage à Notre-Dame du Puy tient une place particulière. En outre, la représentation de la Vierge s'affirme encore davantage à cette époque comme l'image de l'Église dans son unité et l'amplification de la dévotion mariale participe aussi du désir de voir les obédiences se rassembler. À cet égard, la Vierge au manteau des Carmes du Puy semble un magnifique ex-voto de fin du Schisme.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible