La mystique de la Rome avignonnaise et la numérologie chrétienne de Pierre Ameilh

Cahiers de Fanjeaux

Bresc Henri, La mystique de la Rome avignonnaise et la numérologie chrétienne de Pierre Ameilh. In Le Midi et le Grand Schisme d'Occident, pp. 109-132 (Cahier de Fanjeaux 39).

Résumé de l'auteur

L'archevêque de Naples Pierre Ameilh, créature du cardinal Gui de Boulogne et futur artisan du Schisme, avait entrepris en 1365 la rédac­tion d'un cahier de numérologie chrétienne. Il en poursuivait la rédac­tion à Embrun où Urbain V l'avait relégué. Ce cahier, consacré à la Bible, a pour objectif d'en mettre au jour les combinaisons numériques qui prophétisent les événements passés et sans doute futurs. Dans ses lettres, Pierre Ameilh laisse entendre que l'arithmétique biblique révèle de grands secrets. L'examen de ce cahier permet de repérer les emprunts qu'il fait à la technique de numérologie hébraïque, gematria, comme une certaine connaissance de la Bible hébraïque, à la limite de la cabale. Il permet de faire l'hypothèse d'un sens mystique attribué au séjour avignonnais de la Curie.

Index de l'article

L'index n'est pas encore disponible